#061 > 2003, 21 février, Friday Groove, Bohon

Alors là… Le lendemain de mes 30 ans ! Ce soir là, on devait vraiment faire la fête !.. Nous sommes invités à nous produire en after de Da Familia, groupe avec lequel il y a des légères tensions à la limite du paranoïaque… Ça se passe à Bohon, près de Durbuy. Da Familia est depuis trois jours en résidence et concluent par un concert.

Lorsque nous arrivons, l’accueil est froid. Nous nous installons alors que Hollywood Porn Star démarre son set. Nous découvrons ce groupe qui a ensuite la carrière qu’on leur connaît. Run-Amuck joue son set, puis c’est au tour de Da Familia, véritable star de la soirée. Leur set est bien entendu calé, au point, etc… C’est du rap-metal en français comme Enhancer ou Limp Bizkit.

Leur nouveau guitariste a prit sa place. Nouveau guitariste en effet car le groupe s’est séparé de JP Devox, membre fondateur, à l’origine du projet et véritable manager du groupe. Bien qu’aillant aucune sympathie particulière pour l’une ou l’autre partie, la méthode nous choque. D’autant plus que les textes du groupe revendiquent des valeurs d’amitié, de tolérance… Il y a un réel décalage entre les actes et les fait et nous avons notre opinion sur la question.

Le set de Da Familia se termine. A aucun moment, le frontman n’a annoncé qu’il y avait un groupe après eux et leur final laisse même plutôt présager que la soirée est terminée. C’est d’ailleurs ce qui se dit en backstage. Le public s’en va tranquillement, pendant que nous montons notre matériel.

Lorsque nous commençons notre set, nous installons notre ambiance sombre habituelle… Mais il reste 20 personne dans la salle alors qu’elle était pleine une heure avant. Nos hôtes sont au rez-de-chaussée dans une autre salle ou un membre de Run-Amuck à commencé à mixer une soirée. Les groupies des deux groupes sont devant la scène et se moquent carrément de notre set qui s’interrompt après le deuxième morceau car Gaëtan pète une corde.

L’atmosphère est plus que lourde. Nous reprenons notre concert avec toute la rage qui incombe à une telle situation. Du coup, on reprend du poil de la bête, de l’assurance… et on reprend possession de la scène. Je termine le set en le dédicaçant à JP, l’ex-guitariste. Je me positionne en donneur de leçon. Ça choque ! Ça marque ! Ça fera scandale… Vive le rock’n roll !

GROUPES

Hollywood Porn Star, Run Amuck, Da Familia, D.Majiria

LINE-UP

Guitares : Gaëtan Celi
Chant : Jean-Marc Ernes
Batterie : Patrice Di Prima
Basse : Philippe Pironet

Son : David Lemestre

DATE

Friday Groove
Centre Omnisports de Durbuy
Fond Sainte-Anne 3, 6940 Barvaux, Belgique

> Concert précédent : D.Majiria au Phoenix #1
> Concert suivant : D.Majiria au Centre Culturel de Chênée #1

Presse et média

La Meuse Luxembourg (24 Février 2003)
Friday Groove : Un vrai mini-festival métal

Par JPD

20 heures, ouverture des portes. Plusieurs groupes de personnes rentrent timidement dans une des salles de la piscine de Bohon (Durbuy). Ils viennent pour assister à un concert donné par quatre groupes liégeois dans le cadre d’un mini-festival intitulé Friday Groove. Il a fallu pas mal d’énergie pour faire réagir un public endormi ce vendredi. […] Dernier groupe à monter sur scène, D.Majiria. Le groupe, bien rôdé à la scène entame un set très puissant où la voix du chanteur impose le respect. […] D.Majiria existe, lui, depuis 98 et a déjà sorti un mini Lp, Acide.com.


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s