#121 > 2005, 12 novembre, Malone, White Rock

Il y a des concerts qui laissent des marques. Le White Rock en fait partie. Après nos frasques à l’AB avec Mass, nous avons atteint une espèce de sommet et pourtant… Là, au White Rock, ce jour là, il s’est passé des choses… Bon, d’abord il faut resituer le contexte de cette salle. A Namur et ses environs, les rockeurs se plaignent qu’il n’y a rien. Puis un jour un gars décide de faire quelque chose… L’effet post-Liège/Metal aidant, tous les groupes s’engouffrent dans la brèche. Plus d’offre que de demande, une fois de plus, mais peu importe. Il faut au moins tenter ce genre d’aventure plutôt que de se plaindre que personne ne fait rien.

Nous arrivons donc dans cette salle (plutôt café-concert) où nous allons partager l’affiche avec pleins de groupes amis… Then Silence Rose (avec l’ami Kadaf), Skur (les futurs Jane’s Cry puis The Woaw), Flash Light Ninja, des gars de I.F.A dans la salle et… F.A.K.E.

F.A.K.E qui a changé de chanteur depuis quelques mois… Idée complètement stupide selon moi car on ne remplace pas un gars comme Phil qui, bien qu’étant parfois à la limité de l’imposture par moment (tant il sur-joue parfois certains choses dans son interprétation sur scène), n’en reste pas moins dans un registre de sincérité et de force à d’autres moments… Un personnage ambigu et entier et surtout un chanteur qui assure. Suite à des divergences d’opinion habituelles, Phil est remplacé par Renaud, chanteur d’Endotoxin (suite de Defuse, ex-groupe de Pat). Malheureusement, il soufre de la comparaison. Ce nouveau chanteur semble plus contracté qu’habité et a souvent du mal à gérer le public qui ne réagit pas à la prestation de son groupe comme il le voudrait.

Bref… Revenons au White Rock. Désormais donc, c’est Renaud qui chante dans F.A.K.E et comme Pat et Phil jouaient avec lui avant et que l’enjeu de ce concert n’est pas des pus important, les trois gaillards décident de faire la fête (et ils ne seront pas les seuls…) Renaud se retrouve rapidement éméché mais c’était sans compter sur la nounou du staff de F.A.K.E qui le kidnappe pour l’empêcher de boire. Le pauvre bougre est enfermé dans la Fakemobile gardée par certains musiciens du groupe plus concernés par la prestation de leur groupe que par faire la fête entre copains… (Tout le monde ne sait pas facilement lâcher prise…) Mais c’était sans compter sur les envies du gaillard qui, tel Jack Shepard sur l’ile des disparus, décide de s’enfuir du van par la fenêtre. Et c’est là, c’est la drame : en voulant fuir il perd ses lunettes qui se cassent et qui, je ne sais plus trop comment, lui tailladent le visage. Le visage en sang, Renaud est emmené à l’hôpital. F.A.K.E ne jouera pas ce soir. Depuis, Renaud est surnommé Albator… Moralité : mieux vaut laisser vivre les gens sinon, ils font des bêtises (ça se vérifie aussi avec les ados).

Mais nous ne sommes pas encore au bout de cette soirée… car dans D.Majiria, on n’empêche personne de boire… Conséquence : c’est complètement morts saoul que nous montons sur scène devant un public tout aussi saoul que nous. Une communion éthylique et un concert mémorable (du moins pour ceux qui gardent des souvenirs quand ils ont bus). Comme on doit jouer (ou on peut) un peu plus longtemps, on propose d’allonger notre set. On invite nos potes de Flash Light à monter sur scène avec nous dans la complète improvisation du moment et on en fait de même avec Chris et Domi de F.A.K.E, restés sur place et frustrés de ne pouvoir jouer. Phil tombe sur son ampli. Pat ne râle pas de jouer plus de 50 minutes et Gaëtan… heu lui il est pareil à lui-même : mort saoul… Moi je me tiens à une poutre pour ne pas tomber sur le public qui danse et se trémousse comme dans une fête des dyonisies… La fin de cette soirée reste pour le coup beaucoup plus floue.

GROUPES

Then Silence Rose, Skür, Flash Light Ninja, D.Majiria

LINE-UP

Guitares : Gaëtan Celi
Chant : Jean-Marc Ernes
Batterie : Patrice Di Prima
Basse : Philippe Soudon

Management : Virginie Paulus
Stage-manager : JF et Anthony Rodriguez

Guests : Dominique Barr, Christophe Davenne, Denis Gehain, Joël Phillippe (par contre les chansons, je ne sais plus…)

DATE

White Rock
Allée de la Maison Blanche 18, 5020 Malonne, Belgique

> Concert précédent : D.Majiria à l’Ancienne Belgique #1
> Concert suivant : D.Majiria à l’Institut de la Sainte Famille

Photos

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s