Figure vorace

Animalité et homme qui rit…

écouter

TEXTE

C’est le regard couvert d’angoisses
Férocité de la morsure du loup
Que le mal s’insinue dans un rêve
Un rêve où ne subsiste traces
Du prédateur ou de ses tabous
Ses deux pattes coincées dans un piège

Et le visage avalé par le néant
S’échapper du piège
D’un regard méprisant

Tu croise cette figure vorace
Crains qu’elle ne t’avale par dégout
Qu’elle te jette une sorte de sortilège
Il ne reste aucune trace
Et de ses tous crimes il est absout
Innocenté et blanchis comme neige

Qui aurait pu croire qu’il puisse se libérer
Usant de sa figure vorace
Criant et sans maudire
Évitant la disgrâce pour tout contredire
Usant de sa figure vorace
Son crime est de séduire
Une vie que l’on embrasse sans réfléchir
Pour aimer savourer déguster

Son insatiable envie fait face
Au visage de ses désirs fous
Dans un dernier vol incontrôlé
Atterrissant sur la surface
De la banalité du dégout
Lui inspirant que médiocrités

Un droit de révolte lui permet de s’échapper
Usant de sa figure vorace
Criant et sans maudire
Évitant la disgrâce pour tout contredire
Usant de sa figure vorace
Son crime est de séduire
Une vie que l’on embrasse sans réfléchir
Pour aimer savourer déguster

FICHE TECHNIQUE

Arcus, 2014
Composée par Owen Blondeel, David d’Ascenzo, Jean-Marc Ernes, et Stéphane Monseur
Texte de Jean-Marc Ernes

Live

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s