Je suis défaillant

Première compo de Gaëtan suite à son arrivée dans Arkham, une compo d’influence hard-rock. Le texte est assez étrange. Il est d’une part inspiré par l’attitude plutôt cool et lymphatique de ce nouveau membre et d’autre part, raconte l’histoire de ce personnage qui a subit un traumatisme dont il a tout oublié. Ça commence par un cauchemar où il est assassiné par sa mère et s’ensuit un éveil perturbé et une journée faite d’un quotidien lourd à porter. Il est alcoolique et est un adulte d’une quarantaine d’année. Ce traumatisme a en tout cas contribué à faire en sorte qu’il rate sa vie. 20 ans plus tard, il est évident que ce personnage n’est ni Gaëtan, ni moi. 🙂 Ça reste une compo assez lourde tant au niveau musical qu’au niveau du texte et c’est loin d’être une de mes préférée. Une version funky est arrivée quelques mois plus tard sur scène, beaucoup plus légère mais en parfait décalage avec le texte d’origine.

SON

Version rock

Version funk

TEXTE

Réveilles-toi maman vient te chercher
Réveilles-toi maman va te calmer
Il est bien possible que tu ne te réveilles pas
Parce que tu es très maladroit
Et probablement quand tu seras sortit de ton lit
Tu seras toujours endormis
Car maman sera passée par là
Car maman aura fait cessé les battements de ton coeur
Non fout le camp tu ne peux m’atteindre
Vas-t-en je sais que je n’ai rien à craindre

Je suis un peu maladroit j’ai pas vraiment dormis
Toute la nuit il a fait froid j’étais mal dans mon lit
J’ai plus envie de dormir mes draps sont tout pliés
Pliés et mes pieds transpirent mon lit est tout défait

Et pourtant quand je pense qu’en cet instant
Je suis souffrant vomissant tremblant je suis défaillant

Je suis pas vraiment guérit je suis bien loin d’ici
Avec mon sang retourné bientôt il faut manger
Demain ce sera pareil toujours à m’abreuver
Avec toutes ces canettes que je ne sais que vider

Et pourtant quand je pense qu’en cet instant
Je suis souffrant vomissant tremblant je suis défaillant

Si seulement je pouvais savoir comment j’ai perdu toutes mes pensées
Savoir ce que j’ai oublié savoir pourquoi j’étais tout perturbé

Dans deux heures je serais au lit mais je ne serais pas endormi
Je me souviendrais de mes vingt ans où je n’avais que des moments
Maintenant ils sont tous pareils c’est du pareil à penser
Que les portes se referment sur tous ces étrangers

Et pourtant quand je pense qu’en cet instant
Je suis souffrant vomissant tremblant je suis défaillant

Si seulement je pouvais savoir comment j’ai perdu toutes mes pensées
Savoir ce que j’ai oublié savoir pourquoi j’étais tout perturbé

Et pourtant quand je pense qu’en cet instant
Je suis souffrant vomissant tremblant je suis défaillant

FICHE TECHNIQUE

Arkham, 1994
Composée par Gaëtan Streel et Jean-Marc Ernes
Texte de Jean-Marc Ernes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s